El Kahoua ou latèy

Le café et le thé

Auteur : Sidi el-Madani el--Torkmani el-Moghribi
Interprète : el-Hâdj M'rizeq
sarrâba - refrain :
Le café et le thé, oh homme sensé,  se présentèrent, un matin devant le juge.
  « Juge respectable, lui dirent-ils,  nous te considérons comme arbitre équitable,
car tu es incorruptible :
tu ne te laisses acheter ni ne fais rien à la légère.
Grâce au Seigneur, tu jugeras avec succès (ce différend), Dieu t'a confié une partie de ses pouvoirs. »
refrain
Le juge répondit : « Je vous écoute, trêve de bavardage.
Si vous avez quelque chose à dire, parlez sans inquiétude; celui qui a raison l'emportera,  et, bien entendu, le perdant acceptera le verdict. »
Le thé s'adressa au juge :
« Aujourd'hui, il est permis de me boire;
je n'ai rien de commun avec le vin;
je suis la boisson des hommes honorables;   je contiens une vertu contre toutes les maladies que je rencontre à l'intérieur du corps.
Je dissipe douleur et tristesse ;
1

   

  PAGE SUIVANTE>>>