Revenir

YOUM EL DJEMAA_3
qacidattes

Je déployai des nattes de velours, des tapis turcs,
des tentures murales et des coussins, des rideaux à l'aspect ondulant
J'aménageai des alcôves en vis-à-vis,
des sièges confortables autour de fontaines entourant de somptueux bassins de marbre et de mosaïque
je disposai des chandeliers brillants comme des étoiles, et qui illuminaient la nuit.
Sur des tables de feuillage, je disposai des verres en cristal,
de la boisson blonde et des fruits pour préliminaires,
des tables basses garnies de mets préparés à la maison.
Sur des arbres chargés d'oiseaux s'élève le chant du rossignol et du cardinalin,
auquel répondent l'étourneau rose et le chant cristallin du chardonneret.
[Tout ce cadre] et ces efforts étaient dédiés aux génies de Temima, qui demeurent en mon jardin:
'Attacha' son père 'Aïroud', 'Aqissa avec Dmiryoud',
jusqu'à 'Chihoub' et la Maîtresse 'Aqla' et toute la tribu des djinns,
je leur fis à tous les honneurs du jardin dans ses moindres secrets.
Puis, je sortis sur le seuil de la porte guettant l'apparition de ces splendeurs jusqu'à leur arrivée,
en mon enclos étincelant.
Elles me saluèrent tandis que je cultivais mon tourment l'esprit égaré, absent.
Elles se dirigèrent droit vers les alcôves, s'emparèrent des coupes de vin,
les joues devinrent cramoisies, les yeux alanguis.
A moi, l'homme subtil, elles dirent :
"Viens près de nous, nous allons te servir à boire :
tu brûles d'amour, nous le devinons."
Je leur dis sans hésiter :
"Vous m'égarez. Versez-moi à boire de vos lèvres."
La salive et le vin mêlés, me montant à la tête, m'étourdirent.
ô douleurs, ô douleur !
Cueillir le miel de cette bouche me ravit davantage que boire le vin d'une coupe.
refrain
De cette oeuvre d'art, pour exciter les amoureux,
ô mon ami, voici une épée tranchante pour décapiter les renégats.
Grâce à elle, tu soumettras les ignorants, incapables d'entendre raison
ils vécurent en bêtes de somme sans écouter les Hommes de bonne volonté.
Que l'homme à la tête vide soit foulé aux pieds.
Mes coups redoubleront jusqu'à ce qu'il se soumette aux êtres avisés.
Les êtres inspirés seront victorieux, que le salut de Dieu soit sur eux !
Le géranium n'exhale pas d'odeur désagréable,
non plus que les roses, les fleurs d'oranger, les églantines ou le jasmin.
ô fidèles, je dévoile mon nom :
Embârek, l'immortel, du Sous serviteur des saints,
respectueux des sages initiés et des savants pleins de probité
je mets mon espoir en Celui qui jamais ne sommeille.
Que le Seigneur me réconforte, ? douleurs, ô douleurs !
qu'Il veille sur nous, de par sa volonté, au nom du Prophète, fils de 'Adnân'